Bordeaux : urgence logement

lundi 21 janvier 2008
par  AC ! Gironde

Un logement pour tous !!!

URGENCE LOGEMENT

Pour la plupart d’entre nous, au niveau national comme àbordeaux, nous ne pouvons plus accepter que les hommes et les femmes dans notre pays ne puissent pas trouver le logement décent et stable pour vivre dignement, qu’ils soient salariés ou au chômage, jeunes, étudiants, étrangers, résidents de foyer, handicapés, sans-papiers, retraités, parents isolés, sans logis, …

La France compte 1,3 millions de demandeurs de logements HLM (soit 300 000 de plus qu’il y a 3 ans) ; plus de 3 millions de mal logés ; près de 100 000 SDF (de 2000 à3000 sur Bordeaux) dont 40 % ont pourtant un contrat de travail ; 70 % des ménages de ce pays ont des niveaux de ressources situés en dessous du plafond d’accès aux logements sociaux ; la France compte plus de 1,5 millions de logements vacants.

Il manque plus de 60.000 logements sociaux.

Bordeaux est une des villes de France qui affiche le plus grand nombre de logements vacants plus de 25 000 pour la CUB.

Les expulsions locatives ne cessent de s’accélérer.
Nous exigeons l’arrêt des opérations de démolitions de logements sociaux sans reconstruction équivalente.

Nous revendiquons pour tous l’accès àun logement légal, durable et décent.

La mise en œuvre immédiate et conséquente de construction des logements manquants.

La non reprise des expulsions en mars, nous demandons le maintien dans le logement.

D’assurer dans l’attente :

Le maintien et le relogement des personnes les plus en difficulté.

La mobilisation des logements, par l’application de la Loi de réquisition qui permet de lutter contre la vacance dans le contexte actuel de pénurie.

Pour un logement décent, un revenu décent avec/ou sans travail.

D’arrêter la casse des outils de financement du logement social (livret A, Caisse des dépôts).

URGENCE LOGEMENT AGISSONS

AC !BORDEAUX C.U.B, AC ! GIRONDE, , le D.A.L, C.G.T. caisse des dépôts, les Enfants de DON QUICHOTTE, SUD Solidaire, la L.C.R,

BORDEAUX LE 14 janvier 2008


Commentaires