Tweet bandeau
   Accueil > RSA > RSA : le 1er juin en activité

RSA : le 1er juin en activité

samedi 16 mai 2009, par AC ! Gironde


MISE EN PLACE DU RSA : INFO OFFICIELLE

Le revenu de solidarité active garantit àtoute personne qu’elle travaille ou non de disposer d’un revenu minimum. Il se substitue au RMI et àl’API.

Pour les personnes qui ne travaillent pas, le droit au RSA est assorti du devoir de rechercher un emploi. L’accompagnement qui est proposé vise àremobiliser la personne et àconsolider ses capacités professionnelles àla mesure de ses besoins.

Le montant du revenu de solidarité active sera équivalent àcelui dont vous disposez au titre de l’API et du RMI

Pour les personnes qui reprennent une activité : 38% de ses revenus professionnels seront déduits de la prestation ( RMI ou API)

Exemple : une personne au RMI qui reprend une activité ྠtemps soit 771 E/ mois, sa prestation se montera donc à400,07- ( 38% de 771 E) soit 101 E + 771 E = 872 E.

Le RSA sera attribué dans la limite de 1,05 SMIC pour une personne et 1,8 SMIC pour un couple avec 2 enfants.

Procédure d’obtention : elle doit se faire auprès des services départementaux de l’insertion, de la CAF, d’un CCAS ou d’une association agréée.

ANALYSE POLITIQUE DU RSA

Martin Hirsch ne le cache pas : « Â Demain, ce sera travail obligatoire pour tous ! L’égalité devant la loi est un principe dépassé  »Â 

Le Revenu de Solidarité Active oriente vers une plus grande flexibilité et une plus grande précarisation de l’emploi dans la mesure où il impose d’ajouter un petit boulot aux minima sociaux.

Il introduit d’emblée une forme de contrainte indépassable, pour les allocataires, en les obligeant àprendre le travail que l’on aura choisi pour eux. Le RSA est un piège qui ne supprimera pas la misère mais au contraire l’accentuera.

Il a été créé par ce gouvernement pour renforcer le « Â travailler plus pour gagner plus  ». Il devait renforcer la valeur travail (Activité) par rapport àla solidarité. Sauf que la crise économique est venue contre-dire les bonnes paroles de Sarkozy. 250 000 chômeurs de plus en six mois cela suffit a remettre en question le dogme du travail.

Le RSA est en tout cas un acte important de plus dans la destruction du code du travail puisque celui-ci sera déconnecté de toute convention collective. D’autre part le système d’obligation d’inscription àPôle Emploi permettra de leur imposer tous les contrats précaires et bidons que le service de l’emploi possède dans ses tiroirs. « Â C’est ça ou rien !  » nous dira t’on. Ainsi fera-t-on du chômeur un nouveau genre d’esclave àla disposition du patronat !!! En effet les Rmistes seront soumis àl’obligation de contrôle et donc potentiellement radiables. Ce faisant c’est la garantie d’un revenu Minimum qui sera purement et simplement supprimée.

Le RSA est donc le révélateur du projet global d’une société qui applique froidement la théorisation du néolibéralisme.

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut