Dysfonctionnements dans le « RMI  »

Dijon
mercredi 31 mars 2004
par  AC ! Dijon

Menteurs ces élus en Côte d’Or et nationaux ?
Harcelés, contrôlés, expulsés, Maintenant ils sont trompés et cela les poussent dans la misère, la violence... la lutte !

Le gouvernement précédent l’a claironné : « il n’y aura aucun problème pour percevoir le RMI après les lois misent en place  ». De Raffarin àFillon en
passant par Versini [1] et de nombreux membres de cet ancien gouvernement qui engage les suivants.

En Côte d’Or, son président de Broissia, expliqua, démontra, s’appuya sur les propos et textes de ses élus nationaux et nous dit lors de l’assemblée du PDI [2] Côte d’Or : « ... qu’il n’y aurait aucun dysfonctionnement pour percevoir le RMI...  ». Il fut même relayé par le président d’une CLI [3]locale dont j’ignore le nom. C’était le 18 décembre 2003 au Conseil général.

Aujourd’hui nous sommes en mesure d’annoncer àtout le monde mais particulièrement aux élus du Conseil général que cela dysfonctionne. Les dossiers du RMI ne sont plus instruits, àDIJON au CCAS mais... àla CAF, sauf que la CAF n’est pas en mesure de le faire aujourd’hui, cela devrait être fait àparti du 1er mai.

Donc , qui instruit en avril ?

Voici la réponse de ce jour 30/03/04 du Conseil général suite ànotre intervention mécontente : « les dossiers sont instruits par les espaces solidarités famille et par les associations comme la SDAT (sic)  ». Nous
posons la question qui devrait être posée au conseil général lors de la première assemblée : « Vous avez menti, aujourd’hui la majorité des personnes qui veulent instruire un dossier de RMI ne savent pas ou se trouvent ces espaces solidarité et associations comme la SDAT (resic) ni les zones géographiques couvertes, cela peut conduire ces personnes aux exclusions que vous dites combattre, en les décidant de ne pas recommencer un parcours pour instruire ce satané dossier  » .

Pour l’instant, depuis hier matin, 5 personnes sont venues nous voir et sont concernées, mais combien ne sont pas venues ? Et demain, les personnes recalculées seront dans le même cas. Comme les personnes bénéficiaires de l’ASS qui devraient basculer directement, sans rien faire soit disant, sur le RMI... Si rien n’est fait, il faudra vite se mobiliser...

Nous avons occupé le CCAS pour montrer qu’il y aurait un goulot d’étranglement dans la prise de rendez-vous et dans l’instruction des dossiers. Le CCAS de DIJON que fait-il maintenant ? Il n’instruit plus !

Nous appelons les élus, les travailleurs sociaux, et toutes les personnes ànous dire ce que vous vivez, et donnez nos coordonnées àtoutes les personnes concernées directement et celles qui veulent lutter avec nous
contre ces exclusions d’instruction de dossier de RMI.
Nous tenons àrappeler que le RMI est une misère, nous voulons supprimer la misère, mais pas comme le fait le gouvernement et ses relais locaux, mais en donnant le SMIC àtous pour obliger les patrons àaugmenter les salaires.

Claude Ponsaa pour le collectif AC ! Dijon.

UN EMPLOI C’EST UN DROIT ! UN REVENU C’EST UN DÛ !

[1secrétaire d’état chargée des exclusions.

[2Plan Départemental d’Insertion.

[3Commission Locale d’Insertion.


Commentaires