La mouche du coche

lundi 10 août 2020
par  AC ! RES

S’il est de compatir au drame que subit le Liban et de faire de la sorte que sur le plan humanitaire et sanitaire il soit apporté une réponse concrète, nous ne pouvons que déplorer l’intervention du chef de l’Etat macron.
Celui-ci, dans sa "fantasmagorie" du paraître, entend dicter sa volonté au monde et, en l’occurrence ici, en faisant de l’ingérence dans un pays souverain , nous semble t-il.
Nous sommes ici devant de ce que nous pouvons qualifier "d’ exaction" qui en d’autres temps aurait été perçue comme une déclaration de guerre.

Monsieur macron n’a que faire de la révolution libannaise et du sort dudit peuple. Son potentat nous le connaissons déjà.

Il conviendrait, que ce dernier revienne aux réalités, lui qui impose le port du bâillon sous toutes les formes en France. Lui, dont la suffisance n’a plus de borne. Lui qui devrait profiter de ses vacances pour se remettre à niveau...

Alors lui, dont la "bravitude" n’a plus de limite, devrait , s’il en est ainsi, faire entendre raison à Trump, à Xi Jinping, à Poutine, à Kim Jong - Un

Il ne revient pas au président de la République d’intervenir sans en référer aux corps constitués en cette matière et de la sorte. Il en va donc de sa responsabilité devant la nation.