Tweet bandeau
   Accueil > Revendications et droits > "Modernisation" du marché du travail

"Modernisation" du marché du travail

Dernier ajout – mercredi 3 septembre 2014.

Avec la signature de l’accord sur la "modernisation" du marché du travail le 11 janvier 2008, une nouvelle période démarrait. Le premier semestre sera, ou non, celui de sa transposition juridique pour application "dès l’été".

Deux autres sites àfréquenter pour se tenir informé :
- Le site de la plateforme pour une garantie de revenu et la continuité des droits ;
- celui de l’Appel "Sécurité pour le patronat, flexibilité et précarité pour les salarié(e)s : nous disons NON !"


Le suspens est terminé : la CFTC
et FO lundi, la CGC mardi, ont décidé de signer le projet d’accord sur la modernisation du travail. La CFDT doit décider jeudi.

La partie « négociation  » entre partenaires sociaux est donc terminée. Après la cérémonie de ratification, le Ministre du travail devrait recevoir les organisations signataires pour préparer la partie "vote de la loi découlant de l’accord" au printemps. Différents accords des partenaires et décrets seront encore nécessaires àsa mise en oeuvre complète.

Avec sans doute deux questions décisives :
- comment réagiront les parlementaires libéraux àl’engagement ministériel de respecter l’"équilibre" du texte ?
- les salarié-es vont-ils se saisir de l’affaire ?

A surveiller : les "négociations" "assurance chômage" qui ne devraient pas tarder.

C’est votre contrat de travail actuel, votre prochain, le premier qu’auront, un jour, les jeunes en formation qui sont l’enjeux de ces « négociations  ». Mais vous et nous sommes ensemble plus de 18 millions de salarié-es, avec ou sans emploi, àêtre concerné-es mais pas consulté-es !

Vous aussi dites leur l’évidence : NE SIGNEZ PAS !
- Pétition des organisations signataires de la plateforme « pour une garantie de revenu et la continuité des droits  ».

IMPORTANT : Après le contrat de travail, l’assurance chômage : le projet d’accord annonce et encadre les négociations devraient débuter « prochainement  ».

Le projet d’accord du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail

>>>> REACTIONS
- CFDT : De vraies satisfactions, mais également des regrets
- CGT : Déclaration et synthèse du projet (PDF)
- MEDEF : Le MEDEF salue le projet d’accord « modernisation du marché du travail  »
- CFTC : La CFTC a décidé de signer l’accord sur la modernisation du marché du travail
- FO : RÉFORMISME MILITANT
- UNION SYNDICALE SOLIDAIRES Projet d’accord sur la réforme du marché du travail : c’est tout bénéfice pour le patronat !
- CGC : L’accord sur la modernisation du marché de travail, signé par la CFE-CGC est un pari sur l’avenir

- Le Monde (son) : Réforme du marché du travail : "un déséquilibre entre flexibilité et sécurité", pour Bernard Brunhes
- Les Echos : Les mesures les plus coà»teuses reportées àplus tard, Un texte en retrait des objectifs fixés par le gouvernement
- Challenges : "La contrepartie obtenue par les syndicats est relativement mince"

>>>> VOIR AUSSI
- La semaine du Lundi 7 janvier et le risque d’un accord défavorable

- Le calendrier de la "négociation"

- Notre contre-proposition : la plateforme pour une garantie de revenu et la continuité des droits

- Les documents de la "négociation"

>>>> RAPPELS
Après l’échec du passage en force du CPE par de Villepin, MEDEF et CFDT avait lancé en juin 2006 une phase de délibération sociale pour préparer une "négociation" de la "modernisation" du marché du travail.

Cette "négociation", discrète et trés surveillée par le gouvernement
- a démarré le vendredi 7 septembre ;
- portait sur le contrat de travail, l’assurance chômage, la sécurisation des parcours professionnelle mais le deuxième sujet a finalement été retiré du périmètre de la "négociation" ;
- se réunie tous les vendredi matin dans les locaux du Medef ;
- devait se conclure "avant la fin de l’année" (Sarkozy dixit).

Cette "négociation" devrait maintenant se conclure le jeudi 10 janvier prochain, avec ou sans accord entre le patronat et quelques syndicats. Le gouvernement présentera un projet de loi "en février".

Après 35 année de crise, les raisons de réorganiser le marché du travail et de garantir de nouveaux droits ne manquent pas, avec comme objectif la justice sociale.

Mais, pour l’instant, l’orientation n’est pas celle-là...




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut