Plan Borloo au Sénat : mobilisation parisienne

Ile de France
samedi 23 octobre 2004
par  AC ! Ile de France

- Rassemblement : mercredi 27 octobre à14 h devant le Sénat 15, rue de Vaugirard - M° Luxembourg ou Odéon.

Plan Borloo : la cerise sur le gâteau !

Depuis deux ans, une offensive sans précédent a permis aux patrons et àleur gouvernement de détruire une bonne partie de nos acquis sociaux : RMA, réforme des allocations chômage et de l’ASS, réforme des retraites, de la sécurité sociale, destruction du parc de logements sociaux... Le plan
de cohésion sociale vient compléter toutes ces réformes et rendre encore un peu plus dure - dans tous les domaines (travail, logement, immigration...) - la vie quotidienne des chômeurs, précaires, et autres salariés.

CONTRÔLE ACCRU DES CHÔMEURS

  • NOUVEAUTÉ : les ASSÉDIC pourront contrôler les chômeurs
    Les allocations pourront être réduites si le chômeur refuse un emploi correspondant àla formation qu’on lui aura imposée àpartir des besoins
    du bassin d’emploi... ;
  • Mesures éducatives renforcées pour les « jeunes fragilisés  » : création d’internats de « réussite éducative et référent unique  » ;
  • « Dossier unique  » du chômeur accessible àtous les partenaires des « Maisons de l’emploi  ».

PRÉCARISATION

  • Droit àla formation anéanti ;
  • « Contrat d’avenir  » de 6 mois renouvelable 6 fois : 35 heures payées 26 ;
  • Assouplissement de la réglementation (CDD) pour les entreprises de l’intérim.

LOGEMENT
A travail précaire, logement précaire...Derrière l’écran de fumée des 500 000 logements promis :

  • Libéralisation des loyers des logements sociaux (+ 5 % d’augmentation par an) ;
  • Désengagement de l’état et risque majoré du Clientélisme via le passage du contingent préfecture (30 % du parc social) aux mairies ;
  • Destruction massive de logements sociaux et remplacement non-garanti àdes loyers accessibles ;
  • Priorité aux logements instables : « logements àloyers maîtrisés  », « maisons relais  »...

ÉGALITÉ HOMME - FEMME
Les chômeurs sont des chômeuses, les précaires sont des précairEs, les pauvres des pauvrEs.

  • La précarisation des droits continue de précariser les femmes : emplois sous payés, logements précaires, carte de 10 ans inaccessible...
  • Aide sociale au PME pour le remplacement durant les périodes de congés maternité ;
  • Module d’ingénierie familiale (validation des acquis de l’expérience du travail domestique) plutôt que des formations réellement qualifiantes.

LICENCIEMENT ET DROIT DU TRAVAIL
Malgré le premier recul de Raffarin, la réforme du licenciement autoriserait le licenciement d’un salarié refusant la baisse de son salaire.
Ce plan favorise les emplois précaires, les CDD et surtout les aides aux entreprises. Envisage des atteintes importantes au droit du travail au sujet des 35 heures, de la durée du travail, du repos hebdomadaire et du temps-partiel, du statut du contrat de travail, limitation des recours contentieux.

- Rassemblement : mercredi 27 octobre à14 h devant le Sénat 15, rue de Vaugirard - M° Luxembourg ou Odéon.


Commentaires