Le servage est-il populaire ?

Retrait du projet de RMA !
lundi 17 novembre 2003
par  le réseau d’AC !

D’après un récent sondage (la presse 18 nov. 2003), 67 % des français sont pour obliger les chômeurs àtravailler après une longue période d’inactivité (les intermittents du spectacle sont déjàmis dans le besoin... de travailler). Il reste sérieusement àquestionner les conditions des questions et leur formulation même... D’autant que cette « information  » sort juste avant le débat RMA àl’Assemblée Nationale.

Après expulsion des ASSÉDIC, (le calcul rétroacif négatif des droits), le glissement vers les ASS àdurée limitée, la réforme du RMI, le travail forcé du RMA (un nouveau servage) est àl’horizon... Ce serait cette tendance qui est approuvée par une majorité de français ?!

Ont-ils conscience les sondés autoritaires que c’est l’entièreté du monde du travail qui est visé ? Les salariés encore « privilégiés  » croient-ils échapper àla dégradation générale de la condition salariale ? On fait céder les maillons faibles avant l’entièreté de la chaîne. Seule une très mince couche d’hyper privilégiés échappera àla barbarie qui croît !

Quant àla rétroactivité de la dégradation des droits de chômeurs, d’après M. Fillon (sur FR3), c’est le fait des accords des partenaires sociaux dont le gouvernement n’est pas responsable - mais le simple garant ? Après l’agrément ministériel de l’accord des « minoritaires sociaux  », la casse programmée des ASS est bien le fait d’une décision d’Etat, qui découle de l’accord des partenaires et complices : glissement progressif vers la misère programmée. De fait, affamer les chômeurs pour les flexibiliser dans des emplois dramatiquement dévalués...c’est la solution libérale ! Les sondés contre les recalculés ?! L’opinion publique ne se trompe-t-elle d’adversaire ?

La riposte s’organise...

- le mercredi 19 novembre à14 h, alors que le projet Rma est présenté aux députés, rassemblement près de l’Assemblé nationale , place E. Hériot.
- tous les lundis, àla bourse du travail, 3 rue du château d’eau, Paris, M° République, convergence et organisation des chômeurs, précaires, intermittents.
- le samedi 6 décembre à14 h, Denfert Rochereau, départ de la manifestation « contre le chômage et la précarité  ». A l’appel d’associations de chômeurs (AC !, APEIS, MNCP, CGT-chômeurs) de nombreux syndicats et partis politiques.


Commentaires

Brèves

25 avril - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)